Conversion du salaire brut en net

Lorsque vous rencontrez un employeur et que vous trouvez un accord sur le salaire qui sera versé, il fait toujours référence au salaire brut. Ce montant n’est pas celui qui sera perçu en fin de mois. Une conversion brut net va être effectuée au préalable et toutes les cotisations prévues par la loi seront prélevées. Le salaire va donc correspondre au montant restant après ces retenues.

Présentation des charges salariales mensuelles

bulletin de paie

Pour comprendre comment passer du salaire brut au salaire net, il faut distinguer l’ensemble des cotisations qui sont retirées du salaire brut :

1. Les cotisations de sécurité sociale

Représentant la plus grande partie des charges salariales, les cotisations réunissent un grand nombre de retenues. La CSG et la CRDS font partie des prélèvements sociaux obligatoires, de même que la contribution sociale autonomie. Un ensemble d’assurances font partie des éléments qui permettent de convertir brut en net car elles sont prélevées afin de permettre à chaque salarié de bénéficier d’avantages sociaux.

Il s’agit de l’assurance maladie, maternité, invalidité, l’assurance vieillesse mais aussi les allocations familiales, les cotisations pour les accidents du travail et l’aide au logement. Correspondant à la partie la plus importantes des retenues sur le salaire net, elles sont aussi considérées comme un avantage réservé aux salariés.

Lorsqu’ils auront besoin d’une de ces prestations, ils pourront y avoir droit de façon automatique. Les salariés financent donc les différentes caisses afin de pouvoir en bénéficier au moment où ils se trouvent dans une de ces situations.

2. Les cotisations de Pôle Emploi

Tout travailleur salarié cotise pour l’assurance chômage et le fonds de garantie des salaires. Ces retenues sont à prendre en compte pour réaliser une conversion salaire brut net. Elles sont destinées à financer les allocations chômage qui peuvent être versées à la fin du contrat. Le financement de Pôle Emploi constitue donc une sécurité pour les personnes salariées qui auront un revenu de remplacement en cas de fin de l’activité.

3. Les cotisations de retraite complémentaire

Chaque salarié voit une partie de son salaire prélevée pour constituer une réserve pour la retraite. En versant un pourcentage aux caisses de retraite, les salariés ont l’assurance de toucher un revenu à l’issue de leur période de travail légale. Une fois que la personne concernée aura atteint l’âge de la retraite, elle pourra faire valoir ses droits.

Selon les cas, le salarié paiera la retraite complémentaire des salariés non-cadres ou des cadres. La différence entre le salaire brut et le salaire net se fait également après la prise en compte du versement CET dû à l’Agirc et aux retraites prévues pour les personnes cadres qui sont des organismes spécialisés.

4. Les taxes et contributions supplémentaires

Pour savoir exactement quelles sont les sommes qui seront prélevées, il faudra prendre en compte la taxe d’apprentissage, la taxe des salariés ainsi que l’effort à la construction pour les entreprises de plus de 20 salariés. Toutes les taxes en vigueur actuellement vont être retrouvés sur la fiche de paye avec le montant décidé par la loi. Seulement à l’issue de ces retenues, le salaire net pourra être connu.

Les avantages en nature

Le salaire brut se compose du calcul de la rémunération pour le nombre d’heures travaillées mais aussi d’autres composants. Les primes versées par l’employeur sont prises en compte, tout comme les gratifications et les frais professionnels. Ces sommes vont faire augmenter le salaire brut. Il faudra donc prendre en compte le total de tous les gains. La conversion brut net se fera une fois que les éléments suivants auront été ajoutés :

  • Avantages en nature : il s’agit du véhicule de courtoisie, des frais professionnels, un logement de fonction ou tout autre avantage.
  • Prime de Noël
  • Prime de 13e mois
  • Primes d’assiduité et de ponctualité
  • Prime d’ancienneté
  • Primes de rendements ou d’objectifs ou de production

Une simulation possible pour chaque salarié

S’il serait difficile pour chacun de calculer chaque cotisation pour chaque salaire, le total de l’ensemble est considéré comme 23% du salaire brut dans le secteur privé et 15% dans le secteur public. Il faudra donc prendre en compte tous les éléments qui composent le salaire et de retrancher le pourcentage correspondant pour avoir une bonne estimation du salaire net qui sera finalement perçu.

Il faut prendre en compte les heures travaillées ainsi que les sommes supplémentaires octroyées par l’employeur à son salarié. Les fonctionnaires subissent moins de charges salariales donc il faudra qu’ils prennent en compte cette différence pour réaliser la bonne conversion salaire brut net.

Des calculettes et simulateurs en ligne sont également à la disposition de tous afin de procéder à la conversion salaire brut net. Le résultat n’est en aucun cas exact car de nombreux points entrent dans ce calcul. Les cadres connaissent un ensemble de cotisations de l’ordre de 24%. Il faudra donc enlever ce pourcentage du salaire brut. On estime que ce pourcentage peut varier mais il est préférable de conserver cet indicateur pour être le plus proche possible du net qui sera perçu.

Comprendre l’expression du Smic

Brut en net

Le Smic est une référence car il exprime le seuil au-dessous duquel aucun salarié ne peut être rémunéré. Sa valeur est toujours exprimée brut donc pour savoir à quoi son seuil correspond, il est souvent plus facile de convertir brut au net. Le taux horaire actuel est de 9,67 euros brut.

Net, cette valeur est de 7,44 euros. Les salariés qui signent un contrat au Smic ont tout intérêt à faire ce calcul afin de se rendre compte de la réalité. Si le salaire brut peut être jugé comme acceptable, il faut comprendre qu’il renvoie au brut et ne sera pas la somme perçue.

Les personnes qui souhaitent toucher une somme supérieure au Smic pourront prendre cette référence en compte. Il est toujours conseillé de réaliser une conversion brut net avant de s’engager auprès d’un employeur. Le Smic est revalorisé chaque année, donc un nouveau calcul s’impose afin de savoir si les postes correspondants ont un réel intérêt.

Simulation salaire : convertir du brut au net

Quel est le salaire brut que vous souhaitez convertir en net ?