Lorsque l’on est à la recherche d’un emploi, la plupart du temps, les salaires sont exprimés en brut. Or, ces montants ne seront jamais ceux réellement attribués au futur salarié.

En effet, différentes charges doivent être déduites comme les prélèvements de sécurité sociale, la cotisation retraite, la contribution au remboursement de la dette sociale, la maladie, ou encore l’assurance chômage.

Le calcul du salaire brut vers le net peut donc s’avérer assez complexe dans la mesure où il y a de nombreuses charges à soustraire.

Chaque employé se voit accorder un salaire brut en fin de mois, qui correspond à la rémunération en fonction du nombre d’heures réalisées.

Loin d’être en réalité le salaire qui sera versé, il faut faire la distinction entre le salaire brut et le salaire net. Le nombre de cotisations qui différencient l’un de l’autre vont expliquer la différence entre les deux et permettent de mieux comprendre sa fiche de paye.

Comprendre la différence entre les deux salaires

Le salaire est dit brut lorsqu’aucune action n’a été effectuée sur lui. Il est simplement le résultat du calcul entre les heures travaillées et le montant brut indiqué sur le contrat de travail au moment de l’embauche. Sa valeur est importante car elle reflète le travail effectué par la personne concernée mais aussi parce qu’il va servir de base au calcul du salaire net. Les heures supplémentaires sont donc prises en compte tout comme les jours d’absence pour maladie. Les primes exceptionnelles ou récurrentes y sont ajoutées avant de faire le total.

Le salaire net correspond au montant qui sera effectivement versé à l’employé une fois que toutes les charges sociales auront été prélevées. Il conserve par contre les primes et tous avantages comme l’intéressement. La différence entre le salaire brut et le salaire net peut s’expliquer au travers du calcul qui est réalisé par les agents en charge de la paye. Elles sont calculées en fonction du salaire brut car chaque pourcentage prévu comme retenue est automatiquement appliqué.

Quelles sont les charges salariales déduites ?

Pour passer du salaire brut au salaire net, chacun va remarquer une différence sur son bulletin de salaire. Elle correspond aux charges salariales qui sont divisées en quatre parties, à savoir les contributions sociales et les cotisations de sécurité sociale, les cotisations chômage et les cotisations retraite. Le salaire net sera obtenu une fois que tous ces éléments seront retirés. Chaque fiche de paye fait mention de toute retenue afin que le salarié puisse en prendre connaissance immédiatement.

Parmi les contributions sociales, il est possible de retrouver la CSG non déductible, la CSG déductible et la CRDS. Les cotisations de sécurité sociale englobent pour leur part un grand nombre de domaines comme l’assurance maladie, maternité, décès, invalidité ainsi que la solidarité aux personnes âgées et dépendantes. A cette somme s’ajoutent les cotisations vieillesse. Les cotisations chômage correspondent à des retenues qui sont prélevées pour financer les allocations chômage ou l’Apec pour les cadres. Les cotisations retraite permettent de calculer le montant de celle-ci avec un prélèvement pour la retraite des non-cadres ou celles des cadres en fonction de la situation et éventuellement du CET pour les salariés qui se sont créés un espace personnel.

Quelles sont les sommes qui peuvent être rajoutées au salaire net ?

Le passage au salaire net ne correspond pas uniquement au retrait de certaines charges car certains ajouts peuvent également être rajoutés par l’employeur. La prime d’ancienneté récompense les salariés de l’entreprise en fonction de leur fidélité à l’entreprise. La prime de naissance est versée aux personnes qui viennent d’avoir un enfant et la prime de 13e mois correspond à un montant supplémentaire très avantageux. En fonction des professions exercées, une prime d’habillement ou de pénibilité peuvent être ajoutées. La prime d’intéressement et de productivité est octroyée en fonction des résultats obtenus par l‘entreprise. Ces ajouts vont modifier le salaire brut pour l’augmenter donc le calcul du salaire net vont différer.

Comment connaître son salaire net ?

Calculer soi-même son salaire net relève de l’exploit donc une formule simple permet d’avoir une estimation assez proche de la réalité. Il est en effet estimé que l’ensemble des charges sociales correspondent à 23% du salaire brut. Il suffira de faire le calcul en retranchant 23% pour pouvoir connaître le salaire net qui sera réglée à la fin du mois. Un grand nombre de simulateurs sont désormais disponibles en ligne pour être un peu plus précis. Pour prendre en compte le bon montant, il faudra se reporter au salaire brut calculé par l’entreprise avec le nombre d’heures travaillées et les primes reçues. Ce salaire brut va servir de base au calcul du salaire net.

Comprendre le salaire versé

Pour les personnes qui touchent le SMIC, elles ont souvent l’habitude de se référer au SMIC brut qui est transmis par les administrations et le gouvernement. Dans les faits, le salaire net versé sera nettement moindre donc il sera intéressant de faire une simulation au préalable pour connaître exactement la somme qui sera versée en fin de mois. Avant de signer un contrat, un rapide calcul du taux horaire net servira de référence nettement plus facile à étudier. Cet exercice va permettre de comparer deux offres d’emploi en fonction de la somme qui sera versée pour chaque heure travaillée.

Quel est le salaire brut que vous souhaitez convertir ?

Nous avons décidé de vous mettre à disposition ce convertisseur gratuit. Remplissez la calculatrice ci-dessous et obtenez le montant de votre future paie en un simple clic.